© 2017 - Namasté, massages bien être

  • emmanuel.prt@gmail.com

Le massage selon votre dosha

Mis à jour : mars 20


L’univers physique est composé de quatre « états de la matière", un état solide, un état liquide, un état en transformation et un état en mouvement. Ces quatre états existent à l’intérieur d’un cinquième qui est l’espace. Ces états sont contrôlés, ou organisés, par trois principes : les Doshas.

Ces Doshas sont considérés comme des principes biologiques "intelligents" car ils émanent de la force vitale qui se nomme « Prana ». La théorie du Dosha, Vata (vent), Pitta (bile) et Kapha (mucus) est propre à l’ayurvéda. Les trois doshas ou humeurs biologiques sont les facteurs fondamentaux qui gèrent la santé et la maladie.


En massage ayurvédique, il est nécessaire de connaitre le dosha de votre receveur, afin de le rééquilibrer. cliquez ici pour connaitre votre dosha




Massage pour vata :

  • Vous êtes Vata, avec une tendance pour être sujet au stress, à l’anxiété, angoisse et peurs, extrémités froides, manque de souplesse des muscles, sciatique, constipation, peau sèche, ongles et cheveux cassants. Ici un massage lent et doux, avec quantité d’huile chaude vous aidera apaiser le mental et vous enraciner. Les parties du corps abordées avec plus de soin seront le crâne et le visage pour l’aspect mental, anxiété, tension nerveuse. Le ventre pour relâcher les tensions dues au stress et aux émotions comme la peur. Les jambes et les pieds pour la connexion à la Terre dans "l’ici et maintenant".

  • Le type d’huile : une huile de sésame chaude et abondante pour contrecarrer les aspects froids et secs de Vata. L’huile de moutarde pour réchauffer, d’amande douce, de ricin. Pour nourrir et calmer l’hyper-activité.

  • Les huiles essentielles : Pour leurs aspects apaisants et calmants : lavande, petit grain, orange. Pour leurs aspects échauffants et enracinant : le cèdre, la cannelle (feuilles), l’en- cens, le gingembre.



Massage pitta :

  • Il s’agit d’apaiser le Feu : bien bâtis, bonne corpulence, tendance aux éruptions cutanées, excès de chaleur, remontées acides, diarrhée, maux de tête, eczémas... Un toucher doux, plus profond que pour Vata et adapté à votre corpulence et musculature pour apaiser en profondeur. Les frictions et mouvements échauffants seront appliqués avec parcimonie pour les Pitta. Les parties abordées en particulier seront le dos pour le relâchement des tensions musculaires, les jambes pour la circulation sanguine, et le ventre avec l’intestin grêle, l’esto- mac et le foie en pour les toxines, et le buste en lien avec le cœur et la sphère affective. Les yeux pour le visage.

  • Le type d’huile : Une huile de coco ou monoï en été, pour l’aspect léger, fluide et frais. Le tournesol et l’huile d’olive conviennent aussi. Le millepertuis pour apaiser le Feu.

  • Les huiles essentielles : des huiles aux senteurs florales et rafraîchissantes seront bienve- nues pour apaiser le Feu. Les fleuries : Santal, petit grain, néroli, rose, bois de rose, géra- nium rosat, lavande. Les fraîches et digestives : menthe poivrée (avec précaution sur la peau!), coriandre, basilic sacré, cardamome. Le vétiver pour l’aspect apaisant de la Terre.



Massage kapha :

  • Le massage Kapha va être dynamisant et échauffant, pour contrecarrer l’humidité en excès. Profond et musculaire, il vise à augmenter les circulations sanguines, lymphatiques et énergétiques de la personne. Peu d’huile sera utilisée car la peau des Kapha en contient d’avantage naturellement. Les zones principales seront l’estomac, les poumons et les articulations ou Kapha s’accumule sous forme de mucosité, ganglions lymphatiques sur- chargés. Le ventre pour relancer la vigueur du Feu digestif. L’aspect émotionnel des Ka- pha qui sont sujets à l’avarice, l’attachement, la léthargie, aussi les plus affectueux, aimant et doux, est à prendre en compte pour éviter que ces émotions restent stockées dans le corps. Cela est dû aux éléments Eau et Terre, Pour cela un massage fort et profond est préféré. Reçu régulièrement le massage ayurvédique sera un facteur principal de maintien et développement de la santé.

  • Le type d’huile : Une huile chaude et sèche comme le sésame, la moutarde.

  • Les huiles essentielles : Sujet aux sinusites en encombrements bronchiques, les huiles d’Eucalyptus, de camphre, de romarin, de thym, origan, marjolaine, cannelle, cèdre, orange, pamplemousse, gingembre, pour leurs propriétés antimucolytiques, circulatoires et échauffantes.

  • Black Instagram Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now