top of page

Le dosha « Vata », l’énergie de l’automne

Dernière mise à jour : 12 févr.


Vous avez tous ressenti que le froid en train de s’installer depuis plusieurs jours. L’été n’est déjà plus qu’un lointain souvenir. Comment peut-on s’approprier doucement les changements liés à l’équinoxe d’automne ? L’Ayurveda aide à rééquilibrer en nous Vata.


L’automne est une saison aux couleurs dorées, mais les journées raccourcissent, le vent frais et le temps nous invitent à rester au chaud chez nous et à chercher la douceur et la chaleur de notre confort intérieur. Cette saison est propice à l’ancrage et l’enracinement de nouvelles idées. L’énergie de l’automne descendante permet de se poser et mieux se régénérer.


En Ayurveda, le Dosha Vata désigne l’énergie de l’automne après le feu de Pitta et l’été. Ce changement de saison est le plus délicat de l’année durant lequel l’immunité chute de 50%. Cela joue sur notre santé et notre moral. Il faut préserver particulièrement notre Ojas, essence vitale, qui apporte la clarté des perceptions, alimente les tissus et circule dans tout le corps. Il reflète la qualité de notre feu digestif, agni, et du métabolisme de chacun de nos tissus. Plus nous avons un Ojas fort, plus notre vitalité et longévité seront préservée.

Le dosha Vata augmente avec un temps froid, venteux et sec. Il faut donc l’harmoniser grâce à un régime alimentaire, un mode de vie, des épices, et des soins ayurvédiques adaptés. La méditation et le yoga favorisent une conscience du corps et sont des outils permettant à une personne de vivre en harmonie avec les changements quotidiens et saisonniers.


Quels sont les principaux symptômes des désordres Vata ?

Sécheresse de la peau et des lèvres, constipation, estomac gonflé, appétit faible, hoquet, anxiété, angoisses, distraction des pensées, nervosité, stress, sommeil léger et peu réparateur… Pour équilibrer Vata et éviter un excès, l’Ayurveda nous invite à agir sur notre alimentation et nos habitudes quotidiennes en suivant principes de vie adaptée à la saison automnale.

Une alimentation chaude, onctueuse et nourrissante pour apaiser Vata. Il faut apporter à son corps de la chaleur, de l’onctuosité et des aliments nourrissants. Toutefois, veillez à ne pas déséquilibrer Pitta par trop de chaleur et Kapha par trop d’onctuosité.

Privilégiez les aliments de la saison automnale cuits et chauds. Les soupes sont parfaites et se déclinent à l’infini en fonction de ses goûts et envies. Faciles à digérer et très nourrissantes pour Vata, elles réchauffent le corps de l’intérieur.

Les repas froids ou crus sont à proscrire ainsi que tous les repas industriels et réchauffés. Pour la cuisson, privilégiez le ghee (beurre clarifié) au cours de l’automne. Il sert de substance d’ancrage dans les plats.

En automne, les meilleurs aliments sont: patates douces, courges, betteraves, carottes, radis, navets, roquette, chou frisé, chou, chou-fleur et le chou vert. Combinez-les à volonté comme plat principal pour soutenir votre corps et renforcer votre santé pendant cette saison Vata. Lors de la préparation de vos repas, utilisez des épices réchauffantes : poivre noir, gingembre sec, cannelle ou l’asa foetida pour aider à équilibrer le système digestif.

Hydratez-vous régulièrement avec de l’eau à température ambiante, ou des infusions, mais limitez le café ou le thé qui sont des excitants. Une tisane de gingembre avec basilic et cardamome est recommandée ainsi que le lait chaud épicé avec une pincée de gingembre, de la cannelle, de la cardamome et de la noix de muscade. C’est une façon nutritive de calmer les nerfs et il favorise un bon sommeil.



Dinacharya automnale

En automne nous devons nous tourner vers l’intérieur et nous poser. Durant cette période de transition émotionnelle et physique, il faut construire une Dinacharya équilibrée, mode de vie quotidienne en Ayurveda.

  • Organiser un planning avec des heures fixes pour toutes les activités quotidiennes : manger, travailler, dormir, méditation, pratique du yoga.

  • Éviter toutes les sources de stress et privilégier un mode de vie calme et apaisant: diffusion d’odeurs apaisantes comme le basilic, la cannelle, les agrumes, les clous de girofle, la lavande, le pin, la sauge, écouter de la musique relaxante, s’entourer de sources d’inspiration positives : livres, personnes, projets, images..

  • Se couvrir chaudement pour maintenir la chaleur corporelle, spécifiquement les extrémités, le cou, les oreilles et éviter les courants d’air.

  • Les massages à l’huile chaude sont excellents pour stimuler pour le corps et l’esprit. Un automassage à l’huile chaude de sésame chaque matin aidera à équilibrer Vata pendant les mois d’automne avec l’air sec et frais. Les huiles aident à combattre la sécheresse de la peau et à l’intérieur du corps. Offrez-vous régulièrement un massage à l’huile avec un praticien ayurvédique. Le massage ayurvédique aura une action globale : nourrir la peau et les tissus internes, détendre le système nerveux, éliminer les impuretés et les toxines.




Le dosha « Vata »

Vata signifie ce qui déplace ou transporte les choses. Il est responsable de l’ensemble des mouvements corporels, qu’ils soient physique ou mentaux. Il est composé des éléments éther (qui représente l’immobilité) et air (qui représente le mouvement) dont les qualités majeures sont la sécheresse, la légèreté, la rudesse, les tons clairs ou froids et tout ce qui est dispersé. Il est responsable des grands et petits mouvements, perceptibles et imperceptibles du corps.


Les gens qui ont un tempérament Vata dorment peu, marchent vite et parlent beaucoup. Leur corps est sec et leur chevelure fine, clairsemée et cassante. Leur mental est agité et leurs sentiments sont instables.

Les principaux troubles émotionnels de Vata sont la peur et l’anxiété. Il permet à l’esprit d’être agile, de s’adapter et de communiquer de façon efficace. Ils détestent le froid et les choses froides, ont peu de mémoire, des difficultés de concentration et font des phrases incomplètes car leur esprit saute d’une pensée à une autre.


--oo0oo--


Vata se loge principalement dans le côlon, le système nerveux, la peau, les oreilles et les os. Elle gère tous les mouvements de l’organisme comme par exemple les pulsations du cœur et la respiration. C’est une énergie plutôt froide et sèche. En équilibre, elle s’exprime par de la fluidité, de la créativité, de la vivacité d’esprit. En déséquilibre, elle crée de la peur, de l’anxiété et de l’irrégularité.


--oo0oo--


Les personnes Vata sont généralement minces et ne prennent pas facilement de poids, elles peuvent être très grandes ou bien très petites ou bien présenter des irrégularités physiques. Le visage est allongé ou pointu, la peau est généralement sombre et sèche et les cheveux secs ou crépus, souvent foncés. Les yeux et le nez sont petits, la bouche mince, les dents irrégulières. Ils ont un appétit léger et une digestion irrégulière et n'aiment pas le froid.

Psychologiquement les personnes chez qui Vata domine sont vives, créatives, enthousiastes… elles aiment la liberté et les idées nouvelles, leur mémoire n’est pas très bonne et elles dépensent facilement et sans réfléchir. Elles raffolent souvent des sports et des situations extrêmes.

Lorsqu’elles sont déséquilibrées elles peuvent être maigres, nerveuses et souffrir de constipation ainsi que d’insomnies et d’anxiété. Elles sont sujettes à des fluctuations de niveau d'énergie et à la sécheresse interne et externe.

Tisane pour équilibrer Vata

4 tasses d’eau

1 c. à thé de graines de fenouil

1 c. à thé de graines de coriandre

1 c. à thé de cardamome

Faire bouillir l’eau dans une casserole. Ajouter les graines de fenouil un peu écrasées, les graines de coriandre et la cardamome. Boire chaud.

Apaiser Vata : le Yoga de l’automne

Pour apaiser Vata ou pour pratiquer le yoga en automne, privilégiez :

  • le matin de bonne heure: la pratique transforme la journée, et apporte le calme en soi

  • en début de soirée, avant le repas. La pratique décharge des tensions et la nuit sera plus sereine.

En automne, la pratique fondamentale pour apaiser Vata en yoga consiste à se concentrer sur Apana et le mouvement descendant de l’énergie : les hanches et les jambes. Cela va calmer le Dosha Vata, en le replaçant dans la zone basse du corps : son siège. La pratique doit se faire lentement et les postures tenues pour favoriser un sentiment de paix.

Construisez votre séance avec des asanas, positions, qui visent à réduire le Vata : les flexions en avant avec une pression sur l’abdomen et celles qui augmentent la puissance digestive, les torsions. Mettez beaucoup de conscience sur les pieds, le bassin, le gros intestin et le système respiratoire. Offrez-vous un temps de relaxation, Savasana plus long, et couvrez-vous et installez-vous de manière plus que confortable afin de bien vous régénérer.


Pranayama

  • La respiration alternée, Nâdî Shodhana et Ujjayi Prathiloma rééquilibrent et augmentent le niveau d’énergie global.

  • La respiration solaire – par la narine droite (Surya Bedhana) réchauffe.

  • Ujjayi intériorise et énergise.

L’Ayurveda, médecine traditionnelle indienne, aide à vivre en harmonie avec la nature et notre corps, tout en étant en paix avec notre esprit. Profitons de l’automne pour s’ancrer et se régénérer.


Pour rééquilibrer ce dosha, il est nécessaire de garder son corps au chaud de l’extérieur, mais aussi de l’intérieur par l’absorption d’aliments chauds. Eliminer tout ce qui est froid, y compris les aliments crus et boissons. Il faut dormir beaucoup, éviter les excitants, astreindre son corps à une routine quotidienne d’apaisement. Absorber beaucoup d’huile par voie orale ou en transmutant par le biais du massage. Enfin pratiquer des techniques de sudation, telle que le sauna.


Selon l’ayurvéda, on peut trouver l’un mais souvent deux Doshas prédominent dans tout organisme vivant. Il existe donc 7 tempéraments différents.



La constitution ayurvédique de chaque personne est caractérisée par une combinaison spécifique de ces 3 doshas qui nous est propre. Suivant le ou les doshas qui dominent, on peut déterminer le type physique et psychologique auquel appartient le patient (Prakriti).

Quand les doshas se déséquilibrent des dysfonctionnements et des maladies apparaissent. L’Ayurveda rétablit l’équilibre qui est propre à chaque individu et maintient l’état de santé optimale de l’organisme.


Important: il est à noter qu'en tant que soin pour le bien être et le développement personnel, le diagnostic et le traitement Ayurvédique ne peuvent en aucun cas se substituer à l'avis d'un médecin ou a un traitement médical.

182 vues0 commentaire

Comments


bottom of page