Le drainage lymphatique manuel


Outre la circulation sanguine, il existe un autre vaisseau dans lequel un liquide incolore appelé lymphe circule. Le réseau lymphatique aide à évacuer les différents déchets pouvant affecter l'organisme et sa défaillance peut affaiblir le corps et entraîner différents problèmes de santé.

Le drainage lymphatique manuel est un massage thérapeutique consistant à stimuler cette circulation afin de faciliter la filtration des toxines drainées par la lymphe.


Le drainage lymphatique manuel est une technique de massage doux destinée à stimuler la circulation de la lymphe et à détoxiquer l’organisme, tout en renforçant le système immunitaire. Le drainage lymphatique manuel s’effectue avec les doigts et la paume des mains sur l’ensemble du corps, en suivant le sens de la circulation lymphatique et en variant la pression.

La lymphe est un liquide incolore qui circule dans les vaisseaux lymphatiques grâce aux contractions pulsées des muscles et des vaisseaux sanguins. Comme un système d’évacuation des déchets, elle draine les liquides excédentaires, les toxines et les débris cellulaires.

Des ganglions situés le long les vaisseaux lymphatiques, en particulier aux plis de l’aine, sous les aisselles et de chaque côté du cou, permettent de filtrer la lymphe et d’éliminer les toxines et les débris qu’elle transporte.

Lorsque la circulation de la lymphe est déficiente, le corps peut s’affaiblir et s’intoxiquer, ce qui risque d’entraîner divers problèmes de santé : enflure des membres, vieillissement prématuré, cellulite, jambes lourdes, vergetures, etc.

Il existe deux méthodes principales en drainage lymphatique manuel :

  • la méthode Vodder

  • la méthode Leduc

Naissance du drainage lymphatique avec Emile Vodder

Emile Vodder, physiothérapeute danois, formé en kinésithérapie et biologie a mis au point cette technique consistant en pressions douces, lentes et légères.

Même si on assimile le drainage lymphatique à un massage, ce n'est pas exactement la même chose. Ce n'est pas non plus de la digipression, car le toucher est vraiment plus doux. Le thérapeute fait bouger la peau tout en légèreté en 3 fois 5 pressions, ce qui active la lymphe, d'où le nom de drainage lymphatique. 

Un à deux litres de lymphe circule en moyenne dans chaque corps humain. Elle sert d’intermédiaire entre le sang et les cellules pour apporter les éléments nutritifs nécessaires. Le réseau lymphatique fonctionne sans pompe, contrairement au sang, la lymphe est diffusée dans tout le corps grâce aux mouvements corporels.


Le drainage lymphatique manuel ou DLM se compose de mouvements doux travaillant sur les liquides. L’activation de la lymphe va détoxifier et régénérer l’organisme. Cette technique est particulièrement indiquée en cas de traitement des œdèmes, traitements des tissus cicatriciels, de stress et bien d’autres encore.


Schématiquement, on peut dire que la lymphe circule dans les vaisseaux lymphatiques avant de retourner dans le sang. Le drainage lymphatique est souvent préconisé dans les cas suivants :

  • mauvaise circulation sanguine (exemple : jambes lourdes, œdèmes...) ;

  • cellulite ;

  • problèmes digestifs ;

  • stress...

Pratiqué chez un kinésithérapeute, vos séances peuvent être remboursées. Mais aujourd'hui, il s'agit d'un soin qui est proposé pour lutter contre la rétention d’eau ou désinfiltrer les tissus victimes de la fameuse « peau d’orange ».


Le lymphoedème consécutif au cancer du sein.

Le lymphoedème désigne l’enflure d’un membre causée par une accumulation de lymphe. Il est, sur un membre supérieur (communément appelé « gros bras »), une des conséquences majeures du traitement du cancer du sein. Il survient principalement chez des femmes ayant subi une ablation du sein (mastectomie), un évidement de ganglions des aisselles ou du thorax, ou une exposition à la radiothérapie. Il touche environ 25 % des femmes traitées de cette façon.

Il semble que le drainage lymphatique manuel seul ne procure pas de résultats durables contre le lymphoedème. Toutefois, la thérapie décongestive combinée, qui inclut le drainage lymphatique manuel, donnerait de meilleurs résultats.

En cas de lymphoedème, le drainage lymphatique manuel permet de rediriger la lymphe vers d’autres canaux et d’autres ganglions. De plus, le corps est capable, naturellement, de créer de nouveaux vaisseaux lymphatiques. Ainsi, en moins de 1 heure, la grosseur du bras peut diminuer de près de 50 %. Mais la plupart du temps, de 10 à 14 heures plus tard, le liquide revient au même endroit et le bras enfle de nouveau. Grâce aux autres traitements qu’elle comporte, la thérapie décongestive combinée permet d’empêcher le corps de revenir à ses vieilles habitudes. À la longue, les nouveaux trajets des vaisseaux lymphatiques peuvent devenir permanents.


En cas de lymphoedème consécutif à une chirurgie dans le cadre du traitement du cancer du sein, un drain peut être posé au bloc opératoire pour l'écoulement du liquide.

Il est recommandé de masser très régulièrement sous l'aisselle afin d'éviter une masse de liquide, mais parfois cela ne suffit pas. Le liquide stagne sous l'aisselle et cela devient gênant dans un premier temps, puis très douloureux à la longue (après 3 jours). Dans ce cas, il faut se rapprocher du service de chirurgie qui pratiquera une ponction. Cette ponction ne dure que quelques minutes et vous soulagera immédiatement.

C'est une expérience que j'ai assisté malheureusement en raison du traitement du cancer du sein de mon épouse.



67 vues
  • Black Instagram Icon

©2017 - Namasté, massages bien être - Siret 831 639 802 00014

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now