Le système des chakras, une réalité physiologique

Dernière mise à jour : janv. 19


L’origine du yoga et la première mention des chakras remontent au Veda

(qui signifie « connaissance »), une série de textes qui constituent la plus ancienne tradition écrite d’Inde. Ces écrits découlent d’une tradition orale d’une ancienne tribu appelée tribu aryenne, du nom d’une tribu indo-européenne qui se serait installée en Inde, lors d’invasion au cours du deuxième millénaire avant Jésus-Christ. On dit que les Aryas ont envahi l’Inde à bord de chars, et la signification d’origine du terme chakra, « roue », ferait référence aux roues des chars de ces envahisseurs. (L’orthographe exacte devrait être cakra, mais le « c » se prononce « ch ».)


Les chakras carrefours de terminaisons nerveuses

Les chakras sont des points précis sur le corps, par lesquels les échanges énergétiques ont lieu :

  • à l’intérieur du corps,

  • entre corps physique et corps astral,

  • entre intérieur/extérieur,

  • devant et derrière.

Ces centres d’énergie sont plutôt méconnus, car ils ne font pas partie de la culture traditionnelle occidentale. Cependant plusieurs cultures en font mention,  chinois, japonais, indiens, incas…

Si ces points d’énergie sont nombreux sur tout le corps humain, beaucoup n’ont qu’un rôle secondaire (les textes anciens rapportent qu’il existe près de 88 000 chakras). Les chakras les plus importants se trouvent autour de la rate, dans la nuque, dans la paume des mains et sous la plante des pieds.



Les 7 chakras principaux se trouvent le long d’un axe vertical situé sur le devant du corps et présentent une très grande importance pour le fonctionnement du corps physique et des corps subtils associés.

Les chakras ou Centres d’Énergie sont situés dans le Corps d’Énergie qui entoure l’être humain appelée « Aura » mais rattachés au Corps Éthérique. Ils sont localisés sur le Canal de Lumière, situé le long de la colonne vertébrale, qui fait le lien entre la Terre et le Ciel.

Les chakras sont de véritables « poumons énergétiques ». Ils sont tous intimement liés à la respiration. Situés sur le long d’une colonne centrale correspondant au Vaisseau Conception (méridien énergétique).


Les chakras suivent toujours un mouvement rotatif. Grâce à la rotation de ces roues, l’énergie est absorbée vers l’intérieur des chakras. Dès que la rotation change de direction, l’énergie des chakras se met à rayonner. La rotation est dite dextrogyre (de type yang) et se fait soit dans le sens horaire, ou à l’inverse lévogyre (de type yin). C’est la configuration énergétique d’une personne (rapport Yin / Yang) qui impose le sens et en aucun cas son sexe. De plus, la lecture d'auras, la palpation éthérique ou la mesure au pendule permettent de vérifier leur équilibre.

En bref, ces rotations alternent et marquent l’Homme et la Femme de façon différente, complétant ainsi leurs énergies à chaque plan existentiel.

La connaissance du mouvement rotatif des chakras peut être intégrée à certaines formes thérapeutiques.


Les chakras secondaires sont très nombreux, je ne les citerais pas tous ici, que douze des principaux chakras secondaires :

  • milieu de la paume des mains,

  • pli des coudes,

  • creux claviculaires,

  • 2ème intercostal (points douloureux),

  • creux poplité (pli des genoux),

  • milieu de la voûte plantaire.

Les chakras tertiaires sont rassemblés sur le trajet des méridiens et sont des points d'acupuncture. Chaque rassemblement de chakras tertiaires correspondant à un organe est un méridien, selon la disposition des centres énergétiques. Chaque méridien (groupe de centres énergétiques ou chakras tertiaires) a une fonction.


Les Corps subtils

En médecine tantrique, les chakras sont en étroite relation avec les corps subtils dont les trois principaux sont : le corps Éthérique, le corps mental et le corps « Astral ». Ils agissent sur les plans physique et psychique. De la même façon que les chakras avec lesquels ils communiquent, chacun d’eux a des fonctions spécifiques.


Le corps Éthérique véhicule la sève de la vie, comme les plantes. En lui se lisent la santé du corps physique ou ses maladies. Avant d’être physiques, les maladies ont leur empreinte énergétique dans ce corps, fuites, blocages, dépression, décalages…


Dans le corps mental sont inscrites les idées de la personne, ou plus exactement la qualité des idées: fluides et souples, ou figées dans des croyances et des préjugés.



Enfin, le corps astral ou spirituel révèle l’orientation générale de la vie de la personne, avec en particulier ses blessures psychiques fondamentales, celles qu’elle porte dès la naissance, et qu’elle est amenée à transcender et guérir.



Lorsqu’on touche le corps physique en étant attentif à la sensation qu’il donne, on perçoit que certains tissus sont souples et vivants. D’autres sont trop rigides, ou trop mous, et donnent quelquefois une impression de vide, sans présence vivante. L’énergie de vie a été emprisonnée, bloquée, ou s’est retirée, au fur et à mesure que se bâtissent des armures tissulaires au cours de la vie, armures de protection contre les circonstances douloureuses. En traitant le corps physique par des massages, il est possible de faire circuler l’énergie à nouveau, comme une rivière qui retrouve pleinement son lit lorsqu’on le débarrasse des rochers et des branchages qui l’encombrent. On trouve l’analogie dans les corps subtils: ils sont affectés de vides, de « crevasses », de fuites d’énergie, et aussi de blocages ou freins. Et de même, on peut les traiter par des « massages subtils » ou harmonisation énergétique…


Présentation des chakras

Les sept chakras principaux correspondent aux sept glandes principales du système endocrinien, qui sont :

  • 7ème chakra - l’hypophyse,

  • 6ème chakra - l’épiphyse,

  • 5ème chakra - la thyroïde et les parathyroïdes,

  • 4ème chakra - le thymus,

  • 3ème chakra - les îlots de Langerhans (dans le pancréas),

  • 2ème chakra - les surrénales,

  • 1er chakra - les testicules et les ovaires.